quinoa-pleurotes-pain-seigle

petit-epeautre-lentilles-courge

Les températures sont plus clémentes ces derniers temps. Les salades fraîches remplissent les étals des marchés : pissenlit, mâche, jeunes pousses d'épinards, pourpier...

Ma première assiette est très simple : on a du quinoa cuit relevé d'une sauce aux pleurotes (250 g pour 2 personnes) et à la crème de soja (ou autre crème végétale). Il est accompagné de pain au seigle et d'une salade de mâche.

Pour la vinaigrette, comptez une cuillère à café bombée de purée de sésame bio (ou purée de cacahuètes), deux cuillères à soupe d'huile d'olive, une gousse d'ail ou une échalote hachée finement, le zeste et le jus d'un citron bio, du sel et des épices à votre convenance.

La deuxième assiette contient des lentilles vertes cuites avec de l'oignon, du curry et de l'ail, du petit épeautre en grains cuit avec de l'oignon rouge (avec du poireau, c'est aussi un régal) et une belle quantité de courge préparée à la vapeur.

Le petit épeautre est une céréale ancienne qui contient peu de gluten, qui est riche en nutriments et qui est surtout très savoureuse.

On en trouve dans les magasins bio au prix de 2,50 € le paquet de 500 g, je crois. La marque se fournit auprès de producteurs de Haute Provence.

Il est riche en protéines et, à l'instar du quinoa, du tofu ou du sarrasin, contient les 8 acides aminés dans de bonnes proportions.

Son atout est sans doute sa teneur en calcium (100 mg pour 100 G de grains complets).

Et encore une petite info : il n'a pas subi de modifications génétiques, contrairement au blé. En fait, cette céréale est pratiquement tombée en désuétude car elle n'intéressait pas les industriels.

Heureusement, aujourd'hui, elle réapparaît dans les assiettes des gourmands !